Claire Rosset

claire
FORMATION
2012 : Diplômée d’Etat en Architecture mention recherche (ENSAG)
2010 : Master 1 en échange à l’ Università della Sapienza  (Rome, Italie) 
2008 : Licence en Architecture (ENSAG)

Doctorante en Architecture

Membre du laboratoire depuis décembre 2012

Domaines de recherche
– élaboration des idées, et plus spécifiquement :
. architecture savante et discours élaborés
. dialogue, croisement et confrontations entre culture architecturale savante et culture architecturale vernaculaire
– représentations architecturales
– publication architecturale

 

Mots-clefs
relevé d’architecture, architecture vernaculaire, médium / média, imaginaire, publication architecturale, revues

Contact : rosset.c@grenoble.archi.fr
Liens : HAL / Actualités


Financements
– contrat CIFRE avec le CAUE de Haute-Savoie, du 01-06-2013 au 31-05-2016


Travaux de recherches en cours

Thèse (en cours) : 
Titre : De l’architecture médium au média-architecture: construction d’un imaginaire et pensée du monde moderne. Albert Laprade et la culture locale au XXe siècle.
Directeur de thèse : Catherine Maumi
Année d’inscription : décembre 2012
Résumé :

Le débat architectural du début du XXe siècle semble sous-tendu par les oppositions entre les tenants d’une tradition comme transmission historique ou régionale et ceux d’une modernité comme revendication de la tabula rasa. Mais si la modernité « intervient comme une coupure entre le passé et l’avenir […], elle assure aussi la jonction qui permet au passé de s’enrichir et à l’avenir de se souvenir[1] ».  Elle peut ainsi être observée dans les rapports qu’elle entretient avec la tradition, l’intérêt pour les cultures traditionnelles et vernaculaires s’amplifiant simultanément à l’émergence de la modernité architecturale. La thèse interroge les processus de fabrication qui permettent à l’architecte de construire une idée de la modernité architecturale qui se réclame de la tradition.

Les enjeux de reconstruction après les guerres mondiales vont radicaliser les débats conférant à la presse et aux grandes expositions internationales des rôles stratégiques de diffusion des idées, les architectes en étant les acteurs  principaux. En considérant l’architecture dans toutes ses dimensions de production  (édifiée, représentée, écrite et publiée), nous formulons l’hypothèse qu’elle peut être analysée comme médium (c’est-à-dire comme support d’un message) et comme média (c’est-à-dire comme vecteur de communication). Par ailleurs, nous supposons que dans le processus de publication l’architecte fabrique simultanément un imaginaire du passé et une pensée du monde moderne.

Nous identifions trois mouvements dans le processus de fabrication de cette pensée de la modernité. Dans un premier temps, nous nous intéresserons au passage de l’architecture édifiée à l’architecture représentée en interrogeant la capacité des architectes à construire des filiations historiques et/ou géographiques notamment à partir de l’observation de l’existant. Dans un deuxième temps, nous analyserons les relations entre architecture édifiée et architecture publiée en considérant, comme Beatriz Colomina, que le média imprimé permet un « nouveau contexte de production, existant en parallèle au terrain de construction[2] ». Enfin, en étudiant le passage de l’architecture publiée à l’architecture racontée, nous interrogerons la mise en lien des espaces de publication dans les processus de mise en récit de l’architecture.

Afin de conduire cette étude, nous nous appuyons sur la production de l’architecte Albert Laprade (1883-1978). Acteur sur la scène architecturale moderne, il va participer également à la reconnaissance de l’architecture traditionnelle. La diversité de sa production nous permet de constituer un corpus édifié, dessiné et écrit qui s’élabore à partir de la forme publiée de son travail : les articles parus sur sa production bâtie (publiés par d’autres architectes) ; les articles écrits par Albert Laprade (presse professionnelle ou non) ; et les ouvrages de l’architecte tels que les Albums de croquis.

1 Gasselin François-Durand, « Tradition », Médium, 1 avril 2007, no 11, pp. 178‑185.
2 Colomina Beatriz, « On Architecture, Production and Reproduction », in Architectreproduction, Princeton Architectural Press., New York, 1988, .

Communications significatives
ACL – Rosset, Claire, Rousset, Alexis, « L’espace transfrontalier du bassin genevois : une culture alpine de l’habiter », Journal of Alpine Research | Revue de géographie alpine [En ligne], 101-3 | 2013, mis en ligne le 06 décembre 2013, URL : http://rga.revues.org/2223 ; DOI : 10.4000/rga.2223
INV – Rosset, Claire, À la fois très régional, simple et moderne, conférence de clôture de l’exposition  « De la construction au récit. Être de son temps et de son lieu pour l’architecte du XXe siècle », CAUE de Haute-Savoie, Annecy, 37/09/2016
COM – Rosset, Claire, « De l’émergence à la diffusion du projet. Construction d’un discours par l’architecte », Rencontres doctorales Marseille 2015, ENSA Marseille, du 3 au 5/09/2015
COM – Rosset, Claire, « Du relevé du réel au récit du lieu : voyage dans les Albums de croquis d’Albert Laprade, architecte », Colloque luso-hispano-français Géographie, langue et textes littéraires : Ecrire le lieu, fictionnaliser l’espace, Instituto de Literatura Comparada Margarida Losa / Faculdade de Letras da Universidade do Porto (Portugal), 23-24/07/2015
COM – Rosset Claire, « Article vs. Album. La mise en jeu des dispositifs éditoriaux par Albert Laprade », Journée d’études doctorales Critique et historiographie de l’architecture, Université Rennes 2 / ENSA de Bretagne, 07/02/2014
EXP Rosset, Claire, commissariat de l’exposition « De la construction au récit. Être de son temps et de son lieu pour l’architecte du XXe siècle », exposition produite par le CAUE de Haute-Savoie, mai 2016
ORG Franco, Caterina, Manin, Mélanie, Rosset, Claire, co-organisation de la Journée d’études « Penser les Alpes au pluriel », Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, 21/05/2015
ORG – Amamou, Inès, Mazel, Ivan, Rosset, Claire, co-organisation de six journées doctorales « Journées doctorales de l’ENSAG », Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, années universitaires 2013-2014 et 2014-2015


Divers
– Membre du collectif des doctorants en architecture A Faire / A suivre.
– Représentante des doctorants au Conseil de l’Ecole Doctorale 454 «Sciences Humaines, du Politique et du Territoire» (2013-2016)

Laboratoire Les Métiers de l'Histoire de l'Architecture, édifices-villes-territoires ISSN 2496-1930