Séminaire / La représentation en mouvement pour penser l’espace

AFF DOUBLE

Organisation: Anne Faure
Laboratoire MHAevt
Lieu: ENSAG

Si l’espace contemporain repose sur un ensemble d’éléments concrets, il dépend aussi de données plus difficilement saisissables, qui ont à voir avec un nouvel espace-temps. En effet, parallèlement au monde mesurable, qui existe sous la forme de flux variés – du piéton à la  machine -, il y a un monde abstrait qui s’est construit autour des systèmes de communications, modifiant totalement les rapports d’échelles entre édifice, ville et territoire, ainsi que la lecture et la conception de l’architecture et de la ville.

 Dans ce contexte, la pensée architecturale, qu’elle serve l’analyse ou le projet, ne peut être figée ou linéaire, et par là, ne peut ignorer l’action complexe dans laquelle elle s’inscrit.

En nous appuyant sur des éléments théoriques et sur des expériences pratiques, nous chercherons à savoir, qu’elles sont les possibilités et les limites de la représentation en mouvement pour penser l’espace.