Conférence / « A LA FOIS TRES REGIONAL, SIMPLE ET MODERNE »

Dans le cadre de l’exposition « De la construction au récit. Être de son temps et de son lieu pour l’architecte du XXe siècle » présentée au CAUE de Haute-Savoie, Claire Rosset donnera une conférence de clôture intitulée « A la fois très régional, simple et moderne » le mardi 27 septembre 2016, à 18h30 à L’îlot-S – CAUE de Haute-Savoie

Résumé de l’intervention

« À la fois très régional, simple et moderne[1] » C’est ainsi qu’Albert Laprade (architecte, 1883-1978) qualifie, en 1933, le travail de l’architecte Henry Jacques Le Même. Par la simple juxtaposition de ces adjectifs, Albert Laprade nous invite à revisiter la compréhension d’une architecture régionale (qui serait de son lieu) et d’une architecture moderne (qui serait de son temps).

Le début du XXe siècle a vu la naissance des nouveaux programmes de la modernité (des grands ouvrages d’art aux logements pour le grand nombre). Dans le même temps, l’idée de région, en tant qu’entité territoriale et architecturale, émerge dans l’imaginaire collectif (dans les travaux scientifiques comme dans les expositions universelles). L’architecture se trouve alors au cœur de ces questionnements. Aujourd’hui encore, l’enjeu semble toujours le même pour les architectes : construire à la fois dans le respect des traditions régionales (dans l’esprit du lieu) et répondre aux besoins de son époque (dans l’air de son temps). Plutôt que de chercher à opposer ou à concilier ces deux approches, il s’agira de comprendre les références utilisées par les architectes pour penser la modernité architecturale.

Albert Laprade réalise des projets allant des usines aux logements étudiants, des musées aux barrages hydroélectriques et des relevés d’architecture traditionnelle aux pavillons d’exposition. Parcourir la diversité de sa production permet alors d’interroger la manière dont il conçoit une architecture « à la fois » de son lieu et de son temps.

[1] LAPRADE Albert, « L’Architecture dans nos provinces françaises. L’œuvre de M. Le Même, à Megève (Haute-Savoie) », L’Architecture, 1933, n°2, pp. 53‑62.

Pour en savoir plus :

Présentation sur le site du CAUE

Invitation à retourner