Conférence / La « shrinking city » a-t-elle une forme ?

Capture d’écran 2015-05-13 à 17.31.09

Dans le cadre du Seminar S6-2015 croissance – décroissance de la Joint Master of Architecture, soutenu par trois institutions universitaires suisses (BUAS, EIA-FR, hepia-ge), Charline Sowa traitera du concept de shrinking city à travers ses dimensions spatiales. La communication s’intitule :

La shrinking city a-t-elle une forme ?
Discussion autour du concept et de ses spatialités.

Résumé de l’intervention:
Les concepts de décroissance urbaine et de shrinking city (traduit en français par ville décroissante et ville rétrécissante) sont aujourd’hui largement débattus dans les recherches en sciences humaines (géographie, aménagement du territoire, urbanisme, économie, sociologie, sciences politiques, etc.). De ces débats ont émergé plusieurs définitions laissant une marge de manoeuvre large dans l’interprétation de ces concepts, mais les chercheurs s’accordent tous autour d’un indicateur commun : le déclin démographique. Nous pouvons également constater que les définitions proposées sont d’ordre quantitative plus que qualitative. En effet, il y a une absence d’indicateurs concernant les spatialités du processus alors que pourtant, ce sont des aspects qui peuvent marquer profondément le paysage urbain (ex. : bâtis, parcelles et espaces publics abandonnés) et sur lesquels travaillent l’architecte, l’urbaniste ou encore le paysagiste.
Dans le cadre de ce séminaire, notre communication visera à ouvrir le débat sur la place des indicateurs spatiaux dans les concepts et leurs définitions. Nous mettrons, en parallèle des définitions actuelles, les termes utilisés pour décrire les phénomènes spatiaux liés à la décroissance urbaine qui illustrent aussi bien un changement de statut des sols (ruralisation, désurbanisation, etc.) qu’une nouvelle forme urbaine (ville réduite, ville perforée, donuts, etc.). Nous montrerons ces phénomènes spontanés de reconfiguration de l’espace urbain à travers différents cas à différentes périodes de l’Histoire. Ceci nous permettra de faire le lien avec les questions aujourd’hui posées sur les territoires impactés par la décroissance, leur maîtrise du processus et leurs capacités d’explorer de nouveaux modèles urbains

> Le programme
> Présentation des conférenciers

Présentation du séminaire par Michael Jakob :
Shrinkage, décroissance, entropie, crise… le discours architectural et urbanistique des dernières décennies a été marqué par des termes négatifs, sinon apocalyptiques. Or, alors que certains villes et régions sont en perte de vitesse, d’autres connaissent, au contraire, une croissance extraordinaire.
Notre séminaire questionnera les effets et les caractéristiques de la décroissance dans le milieu urbain, en partant de cas précis et des approches théoriques les plus actuelles.
L’une des questions que nous aimerions poser est celle du statut du projet à l’enseigne de la décroissance: peut-on projeter la décroissance?
Les conférenciers réunis tout au long de la semaine proposeront à la fois une approche globale (une théorie de la décroissance) et des analyses ponctuelles. Le point de vue croisé d’architectes, d’urbanistes, de  géographes, d’économistes et de philosophes, portant sur des réalités européennes et nord-américaines, nous permettra de repenser les problèmes de l’urbanité contemporaine.