Penser les Alpes au pluriel Argumentaire

Présentation / Argumentaire / Programme / Publications

Il est d’usage de reconnaître que pour habiter le territoire alpin, les hommes ont été amenés à en penser les spécificités topographiques, géographiques, paysagères ou encore climatiques. Les contraintes issues du caractère exacerbé de ces données ont contribué à l’élaboration de productions – construites ou intellectuelles – souvent analysées comme étant innovantes. Les réflexions et projets menés au cours de l’histoire et plus particulièrement à partir du XXe siècle liés au mode d’habiter, à l’aménagement mais aussi au développement économique des Alpes ont conduit à envisager ce territoire comme révélateur d’enjeux de société. Ces singularités contribuent à faire des Alpes un matériau intéressant pour la recherche, notamment pour la recherche architecturale. En effet, les Alpes constituent un objet d’étude privilégié pour interroger la manière dont on pense le projet. La recherche architecturale menée sur les Alpes permet d’alimenter les savoirs sur les productions et les pratiques élaborées pour ce territoire, mais aussi de questionner les pensées architecturales qui en sont à l’origine.
Les enjeux contemporains de développement, économiques et écologiques, mettent particulièrement en tension la région alpine. Des modifications climatiques aux transformations des usages en montagne, de la variété des réalités géopolitiques à la multitude de temporalités qui co-habitent, de la conservation et valorisation du patrimoine bâti à l’innovation technologiques dans la construction des structures nouvelles, les Alpes constituent un champ d’expérimentation et de recherche d’actualité. Pour faire face à l’évolution de l’espace alpin et de ses usages, la recherche a donc besoin aujourd’hui de travailler à la croisée des différentes disciplines et de convoquer la diversité des approches historiques, géographiques, économiques comme culturelles.
Comme le rappelle Jean-Jacques Brun, parler de « recherche alpine désigne avant tout la “Recherche sur les Alpes” » et se «distingue d’autres recherches sur les montagnes du monde par sa délimitation territoriale à l’espace géographique des Alpes européennes »[1]. En effet, si l’expression Arc alpin désigne une entité géographique qui s’étend de la mer méditerranée à l’Autriche, les Alpes, au pluriel, nous rappelle qu’il s’agit d’une réalité multiple. Pour sa compréhension profonde, il est aujourd’hui encore utile de s’extraire de l’image d’un territoire “uniforme”, et d’élaborer des questionnements appropriés et ajustés à ses spécificités locales.

Ainsi, nous proposons d’ouvrir un cycle de journées d’études sur les Alpes afin de révéler la diversité des questions posées à une échelle transnationale. Il est nécessaire de construire une pensée pluridisciplinaire dans l’approche spatiale de ce territoire pour appréhender ses évolutions au XXIe siècle. Notre intention est d’offrir des possibilités d’échanges et de débats sur les travaux qui prennent, de part et d’autre des frontières, les Alpes comme objet d’études.
La première journée d’études qui se déroulera le 22 mai 2015 à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble se donne comme objectif de dresser un premier panorama des recherches en cours sur les Alpes. C’est pourquoi nous convions chercheurs et doctorants, suisses (Université de Genève, Academia di Architettura di Mendriso : Laboratorio di Storia delle Alpi), italiens (Politecnico di Torino : IAM) ou français (Université de Grenoble-Alpes : Labex Item, Laboratoire des Métiers de l’Histoire de l’Architecture) à présenter la manière dont ils s’emparent des Alpes comme champ d’études. En croisant les approches géographiques, historiques, architecturales, …, cette rencontre vise à échanger sur les différentes réalités de la recherche sur le territoire alpin, du point de vue de ses matériaux, de ses objets d’étude comme du point de vue des méthodes et outils manipulés.

(Ré)apprendre à penser les Alpes au pluriel !

(Proposition de Journée d’étude par Caterina Franco et Claire Rosset, doctorantes aux MHAevt, et par Mélanie Manin, jeune docteure aux MHAevt)


[1] Jean-Jacques Brun, « La recherche alpine aujourd’hui », Revue de Géographie Alpine | Journal of Alpine Research , [En ligne], 96-4 | 2008, mis en ligne le 14 juin 2009, consulté le 20 février 2015. URL : http://rga.revues.org/612 ; DOI : 10.4000/rga.612

Laboratoire Les Métiers de l'Histoire de l'Architecture, édifices-villes-territoires ISSN 2496-1930