Mougib ElRahman Abo Amer

FORMATION
2015 : DEA études prèdoctorales, Département d’Architecture, Université du Caire (Egypte)
2014 : Maîtrise des sciences, Département d’Architecture, Université du Caire (Egypte)
2008 : Diplôme d’ingénierie Architecturale, Département d’Architecture, Université du Caire (Egypte)

Doctorant en Architecture

Membre du laboratoire depuis novembre 2016

 

Domaines de recherche
– L’architecture et le paysage urbain liés aux enjeux sociopolitiques ,
– Les transformations politiques sous  les états coloniaux ou post-coloniaux, ses démonstrations  architecturales et urbaines pendant le XXe siècle.

Mots-clefs :
Architecture, Paysage  urbain,  Evolutions  Sociopolitiques, Centre-ville du Caire.

 Contact : mohamedmoha.m@grenoble.archi.fr
Liens : HAL / Actualités 


Financements
– Bourse de Misr International University – MIU (Organisation privée) du  01-11-2016 au 31-10-2018


Travaux de recherches en cours

Thèse (en cours) : 
Titre : 
Architecture et évolution sociopolitique – Vers une lecture multiple de centre-ville du Caire (1952­-2015)
Directeur de thèse : Catherine Maumi
Année d’inscription : novembre 2016

Résumé :

L’architecture et l’environnement bâti reflètent la société, sa culture, ses aspirations, ses normes et ses valeurs. Les œuvres architecturales et urbaines occupent une grande place dans notre vie quotidienne car elles pénètrent et déterminent le cadre de vie de l’homme, dont elles reflètent ainsi toutes ses facettes.

Selon Victor  Hugo  dans  son  roman  Notre  Dame  de  Paris  « Les  plus grands produits de l’architecture sont moins des œuvres individuelles que  des  œuvres  sociales »[1] ;  comprise  ainsi,  l’architecture  –  comme édification – rend donc compte des pratiques et des stratifications sociales. Mais on peut aussi comprendre l’architecture comme « une expression de la culture » gelée dans les espaces et les formes. De la même façon, elle peut également être regardée comme une démonstration du pouvoir :les empereurs, les rois et les chefs d’État ont souvent   édifié   des   bâtiments   monumentaux   pour   signifier   leur puissance ou volonté politiques et/ou militaires, ou bien pour montrer l’autorité  qu’ils  exercent sur  le  peuple  et  la  protection contre  leurs ennemis.

L’architecture et  l’architecture  de  la  ville  notamment , selon Aldo  Rossi[2], possèdent  donc  une  dimension sociopolitique  qui  est  le  plus  souvent indissociable de la forme et la fonction de l’environnement bâti. Il est généralement difficile, dans l’histoire, de séparer l’architecture – ou le « fait   urbain »[2] –   des   contextes   sociopolitiques   ou   bien économiques, qui se sont traduits en expériences spatiales. Comprendre ces  espaces  construits  suppose  donc  d’analyser  les  liens  entretenus entre l’architecture et les évolutions sociopolitiques, pendant une période déterminée.

Dans ce projet de thèse, nous tâcherons d’offrir une meilleure compréhension de la production architecturale, et en termes de paysage urbain, du centre-ville du Caire, considéré, depuis la seconde moitié du XXe siècle, comme une vitrine de plusieurs événements sociopolitiques, sans oublier le rôle joué par les habitants eux-mêmes par leur pratique et les différents usages quotidiens qu’ils ont de ces espaces.

1 Hugo ,Victor. Œuvres  complètes Tome II, Société Typographique Belge,Bruxelles, 1837, p54.
2 Rossi définit l’espace urbain suivant le couple agrégation historique et invention, c’est-à-dire par le fait que les bâtiments sont repris et transformés au sein du «  processus dynamique de la ville [qui] tend plus vers l’évolution que vers la conservation, et que dans l’évolution les monuments se conservent et constituent des éléments propulseurs du développement lui-même » ((Rossi, Aldo. L’architecture de la ville, Gollion, In Folio. 2001 p. 60 et165).

Communications significatives : 

COM – Mougib ElRahman Abo Amer, « Architecture and Cinema L’architecture et le Cinéma – the Supreme council of Culture » – Cycle de Conférences publiques l’Architecture, le peuple et le Cinéma, Le Conseil supérieur de la Culture Egyptien,Le Caire , 25/03/2015
COM – Mougib ElRahman Abo Amer, « Temporary Egyptian Architecture through Political Shifts -Architecture égyptienne contemporaine  durant les changements politiques »- Invitation, Arab Academy for Science Technology & Maritime Transport (AASTMT) , Le Caire, 16/10/2015
COM – Mougib ElRahman Abo Amer, « Architecture, Politics and Cinema in Egypt- Architecture, politique et cinéma en Egypte » – Invitation, Megawra Cultural Center , Le Caire,  09/11/2015
COM – Mougib ElRahman Abo Amer, « Architecture dans les œuvres du Naguib Mahfouz » – Invitation, Egyptian Architecture House EAH, Le Caire,  07/09/2016
COM – Mougib ElRahman Abo Amer, « Egyptian intellectuals in architecture for a better world – les efforts des intellectueles égyptiens en architecture vers un monde meilleur » – Invitation, Egyptian Architecture House EAH, Le Caire,  15/10/2016
COM – Mougib ElRahman Abo Amer, « Architecture et évolution socio-politique -Vers une lecture multiple du centre ville du Caire (1952-2015) » – Journée doctorale, ENSA de Grenoble, Grenoble,  16/02/2017

 

 

Laboratoire Les Métiers de l'Histoire de l'Architecture, édifices-villes-territoires ISSN 2496-1930