Thèmes de recherche

>>> retour à la présentation du laboratoire

Nos recherches interrogent l’architecture – entendue comme production matérielle et intellectuelle – selon deux approches qui, loin de s’opposer ou de cheminer en parallèle, favorisent au contraire une dialectique entre les deux. La première privilégie l’analyse de l’architecture en considérant comme matériaux premiers sa dimension physique – les processus de fabrication spatiale – tandis que la seconde donne une prévalence à la dimension théorique en questionnant la construction des idées. Certaines recherches ont spécifiquement pour objet l’articulation entre faits matérialisés et idées, voire l’écart ou le déphasage existant parfois entre les deux.

Les deux entrées – processus de fabrication spatiale et construction des idées – renvoient donc tout autant à des questions de méthode que de problématisation de la recherche. Elles correspondent à des questions spécifiques posées à l’architecture ou suscitées par l’architecture, à des corpus particuliers à analyser, et à des outils adaptés pour ce faire.

Par l’interrogation des processus de fabrication spatiale, nous visons notamment à explorer et expliciter :

– la qualité de dispositifs spatiaux – à l’échelle de l’édifice, de la ville, du territoire ;
– le dialogue entre architecture savante et architecture vernaculaire ;
– les relations entre formel et informel ;
– les liens entre espaces construits et les cultures de l’habiter ;
– les rapports entre espaces construits et les jeux d’acteurs ;
– les phénomènes d’urbanisation au cours de l’histoire, jusqu’à l’époque actuelle ;
– une conception du projet d’architecture conçu comme question, ou hypothèse, formulée à un territoire donné ;
– la culture de l’architecte

Nos recherches portant plus spécifiquement sur l’élaboration des idées énoncées par l’architecture ou mises en débat par l’architecture s’attachent, quant à elles, à analyser plus précisément :

– l’architecture savante et les différents discours qu’elle élabore et défend à l’échelle de l’édifice, de la ville et du territoire ;
– les moments de rupture, mais aussi de continuité dans la pensée ;
– les dialogues, croisements, confrontations, entre des cultures architecturales différentes car appartenant à des espaces culturels divers ;
– les scènes intellectuelles et les échanges s’opérant à des moments privilégiés de l’histoire de l’architecture ;
– les concepts mobilisés/inventés par la pensée architecturale ;
– la dialectique entre les mots et les choses dans un espace culturel donné ;
– les rapports entre arts visuels (Visual Arts) et architecture.

>>> retour à la présentation du laboratoire

Laboratoire Les Métiers de l'Histoire de l'Architecture, édifices-villes-territoires ISSN 2496-1930