Archives de catégorie : Charline Sowa

Colloque / (Dé)construire la ville : saisir la décroissance urbaine comme opportunité

Le colloque Dé)construire la ville : saisir la décroissance urbaine comme opportunité. Comment ? Pourquoi ? Pour qui ? se tiendra les jeudi 5 et vendredi 6 octobre à l’ENSA de Saint-Etienne. Il est organisé conjointement par le programme de recherche Altergrowth (V. Béal, dir.), l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Saint‐Etienne, les laboratoires EVS (UMR 5600), Triangle (UMR CNRS 5206) et l’Université Jean Monnet Saint‐Etienne.
Dans le cadre de ce colloque, Catherine Maumi animera la session 5 « Déconstruire la ville en décroissance : une diversité d’expérience », dans laquelle Charline Sowa interviendra pour parler de son travail de recherche.
Présentation du colloque : 
Les villes décroissantes sont devenues un objet d’études et de recherches central dans la dernière décennie. Sur la base de phénomènes, plus ou moins combinés, de décroissance démographique et de déclin économique, ces dynamiques se sont étendues à des villes de tailles diverses et de spécialisation économique autre qu’industrielle à tel point que le phénomène de déclin urbain est parfois qualifié de structurel, une fois replacé dans les puissantes logiques du processus de métropolisation.

Dans un contexte où la décroissance devient une figure de l’urbain, comment penser l’adaptation des villes à leur nouvelle taille en contexte métropolisé ?

En invitant chercheur.e.s, praticien.ne.s, étudiant.e.s et productrices et producteurs de l’urbain, le comité d’organisation du colloque souhaite mettre en débat les questionnements suivants :

La décroissance urbaine peut-elle constituer une opportunité pour la ville et ses habitants, pour des acteurs à même de la concevoir comme telle et non pas seulement comme une perte, plus ou moins irrémédiable, de vitalité et d’atouts ? A quelles conditions ? Quels obstacles conceptuels, sociaux, économiques, politiques ? Quels écueils et risques ?

Quelles sont les pratiques et politiques mises en place pour déconstruire les villes ?Comment nommer les actions pensées et mises en oeuvre pour accompagner la décroissance ? A quelles conditions la dé-construction peut-elle « faire » un autre projet urbain ? Quels sont – ou plutôt seraient – les outils techniques et financiers de la dé-construction – re-construction ? Quels acteurs sont susceptibles de se mobiliser ? Quelles expériences sont à l’oeuvre aujourd’hui et dans quels contextes ?

Comité d’organisation : 

Jean-Luc BAYARD (ENSA de Saint-Etienne), Vincent BEAL (Université de Strasbourg, UMR SAGE), Pauline CHAVASSIEUX (ENSA de Saint-Etienne, EVS), Julie COLOMBIER (ENSA de Saint-Etienne), Jean-Michel DUTREUIL (ENSA de Saint-Etienne, GRF Transformations), Jörn GARLEFF (ENSA de Saint-Etienne, GRF Transformations), Georges GAY (Université de Saint-Etienne, EVS), Rachid KADDOUR (ENSA de Saint-Etienne, GRF Transformations), Frank LE BAIL (ENSA de Saint-Etienne, GRF Transformations), Christelle MOREL JOURNEL (Université de Saint-Etienne, EVS), Valérie SALA PALA (Université de Saint-Etienne, TRIANGLE), Charline SOWA (MHAevt, ENSA Grenoble)

 

 

Journée d’étude / De l’ouverture du process projectuel #2

Journée d’étude #2
De l’ouverture des approches pédagogiques.
Ou la prise en compte des transformations du rôle et des métiers de l’architecte 

du cycle De l’ouverture du process projectuel
mardi 25 avril 2017 
ENSAG – Amphi Haut

 

Après la première journée « Regards de chercheurs » en mai 2016, la deuxième journée d’étude de ce cycle, intitulée « De l’ouverture des approches pédagogiques. Ou la prise en compte des transformations du rôle et des métiers de l’architecte », aura lieu le mardi 25 avril 2017 à l’ENSAG.

Cette deuxième journée s’intéresse à l’enseignement et aux approches pédagogiques prenant en compte ces réalités dans l’exercice de l’architecte aujourd’hui : le rôle de l’étudiant, les relations enseignant-étudiant, l’implication de l’étudiant-architecte au sein d’une chaine d’acteurs, l’implication des futurs usagers, la collaboration avec différents corps de métier, le travail collaboratif, etc.

Quels sont ces enseignements, leurs approches ? À quels moments émergent-ils, dans quels objectifs et comment les penser ? Quels sont leurs contenus, leurs méthodes, leurs outils ? Où et dans quels contextes s’insèrent-ils ? Quels enjeux et thématiques soulèvent-ils ? Et quels rôles entretiennent enseignants et étudiants ?

Nous nous intéresserons particulièrement aux travaux engagés par des enseignants en architecture, toutes disciplines confondues pour présenter les méthodes, outils, notions, concepts, données et corpus mobilisés.

La journée est ouverte à tous !
Entrée libre


Pour en savoir plus :

site internet du cycle De l’ouverture du process projectuel

> programme : en ligne / PDF

affiche


Informations pratiques
Organisateur : Laboratoire MHAevt, ENSA Grenoble
Coordination : Stéphanie Dadour, Charline Sowa

Lieu : ENSA Grenoble, 60 avenue de Constantine, 38036 Grenoble // Amphithéâtre Haut

Date : mardi 25 avril 2017

Contact :
Stéphanie Dadour : stephanie.dadour@grenoble.archi.fr //
Charline Sowa : sowa.c@grenoble.archi.fr

Journée d’étude / Habiter la transition

Dans le cadre de l’Atelier « Habiter la transition », organisé par le réseau AC/DD (Approches critiques du développement durable) le 21 février 2017, Charline Sowa présentera les résultats de son travail de thèse, intitulé : 

La décroissance urbaine : une opportunité pour repenser l’habiter en milieu urbain. Retour sur des interventions urbaines menées à Detroit (États-Unis) et à Dessau (Allemagne)

affiche-mvt-transition-acdd

> Présentation de la journée 

Soutenance / Charline Sowa

La thèse de Charline Sowa, intitulée:

Penser la ville en décroissance : pour une autre fabrique urbaine au XXIe siècle.
Regard croisé à partir de six démarches de projet en France, en Allemagne et aux Etats-Unis.

sera soutenue publiquement le mardi 17 janvier 2017 à 14h, dans l’amphi Haut de l’ENSAG.
Elle a été préparée au sein du Laboratoire de recherche Les Métiers de l’Histoire de l’Architecture, édifices-villes-territoire, école nationale supérieure d’architecture de Grenoble, dans l’école doctorale 454 Sciences de l’Homme, du Politique et du territoire.

Devant le jury composé de :
Vincent BÉAL, Maître de conférences, Université de Strasbourg, examinateur
Denis BOCQUET, Professeur, HDR, ENSA de Strasbourg, rapporteur
Emmanuèle CUNNINGHAM-SABOT, Professeure, HDR, École Normale Supérieure (Paris-Ulm), rapportrice
Florian HERTWECK, Professeur, Université du Luxembourg, examinateur
Catherine MAUMI, Professeure, HDR, ENSA de Grenoble, directrice de la thèse
Christelle MOREL JOURNEL, Maître de conférences, Université de Saint-Étienne, examinatrice
Brent D. RYAN, Professeur, Massachusetts Institute of Technology, examinateur

Résumé:
Continuer la lecture de Soutenance / Charline Sowa

Journée d’étude / Le vivant #4

Journée d’étude #4
« Le vivant» 
du Cycle de séminaires
« pensée (s)/impensé (s) en urbanisme »

vendredi 25 novembre 2016 
ENSAG – Amphi Haut

 

Le vendredi 25 novembre 2016, la journée d’étude n°4, « le vivant » du cycle de séminaire « pensée(s)/impensé(s) en urbanisme » aura lieu à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble.

Cette rencontre propose de questionner le territoire, sa pensée et ses pratiques, sous l’angle du vivant. Les impératifs écologiques, économiques, sociaux et culturels nous invitent à réfléchir autrement les liens, possiblement renouvelés ou en passe de l’être, entre l’homme, la ville et le vivant. En quoi et à quelles conditions les changements de pratiques en cours pourraient-ils annoncer un changement de paradigme dans la pensée même de la ville et des territoires ? Au cours du séminaire, il s’agira de faire le point sur les expériences contemporaines de reconfiguration des liens entre la ville et le vivant et ce tout en opérant un retour historique à partir de théories, d’utopies ou de projets d’urbanisme qui peut-être déjà nous invitaient à une telle recomposition. Nous chercherons d’autre part à comprendre en quoi les notions de « vivant » et de « nature » se distinguent-elles. Qu’apportent-elles à la pensée sur la ville ? A la pensée de l’urbanisme ? En d’autres termes, notre ambition est de donner à voir l’articulation entre la (ou les) pensée(s) du vivant et la (ou les) pensée(s) de l’habiter.

Coordination : Jennifer Buyck (IUG – PACTE), Catherine Maumi (ENSAG – MHAevt) et Jean Sirdey (PACTE)

La journée est ouverte à tous !

Entrée libre


Pour en savoir plus :

> programme : pdf

> Affiche